L'actualité de l'immobilier à Bordeaux

Bordeaux : ville attractive au marché immobilier dynamique

Considérée comme la ville la plus attractive de France en terme de dynamisme économique en 2013, Bordeaux a tiré profit de sa métamorphose urbaine mise en œuvre depuis plusieurs années pour devenir un nouvel eldorado immobilier. Mais si les prix restent élevés dans le centre, bon nombre d’acheteurs au budget serré s’aventurent dans la Communauté urbaine. Tour d’horizon du marché immobilier de la capitale girondine.

Un marché immobilier dopé par la qualité de vie.
Alors que le marché immobilier français n’est pas au top de sa forme, certaines grandes villes sortent leur épingle du jeu. C’est le cas de Bordeaux qui, malgré une baisse des transactions en 2012, a connu une belle embellie en 2013 qui pourrait perdurer en 2014. Proche du bassin d’Arcachon, réputée pour sa douceur et sa qualité de vie, « La perle de l’Aquitaine » est considérée comme un nouvel eldorado pour de nombreux acheteurs. Mais conséquence de cette réputation : si le prix moyen du mètre carré dans l’ancien affiche 2910 euros, il faut compter au minimum 3500 euros le mètre carré pour investir dans certains quartiers. Ville en pleine mutation forte d’un dynamisme incomparable aux autres métropoles françaises, Bordeaux est le théâtre d’un réaménagement urbain depuis plusieurs mois. Toutes ces rénovations dopent le marché immobilier qui connaît ainsi depuis un an une hausse de 2,4%.


Des prix au mètre carré hétérogènes

Et comme toute métropole, Bordeaux bichonne son centre-ville attractif et rénové. Mais quartier dynamique est souvent synonyme de prix élevés ! Ainsi, pour acquérir un petit pied à terre dans le petit joyau culturel et touristique de Saint-Seurin, il faut compter 3564 euros le mètre carré en moyenne. Zone très prisée, les prix peuvent flamber à 5000 euros le mètre carré dans le fameux triangle d’or situé entre le cours Clémenceau, le cours de l’Intendance et l’allée Tourny !
Le marché immobilier à Bordeaux reste cependant hétérogène et les prix varient selon les quartiers voire même les secteurs ! Ainsi, très en vogue, le quartier des Chartrons, situé au nord du centre-ville historique, demeure le quartier bobo par excellence où le prix moyen du mètre carré peut varier entre 2000 euros et 4245 euros selon l’emplacement du bien.
Prisé pour ses quartiers résidentiels et son caractère familial, l’immobilier de Cauderan affiche une belle santé. Les prix connaissent une légère baisse de 1% avec une moyenne de 2228 euros au mètre carré et un prix d’acquisition moyen de 328 114 euros.
Si Saint-Michel Nansouty Saint-Genès attire pour son dynamisme et ses animations et affiche des prix entre 2710 euros à 3537 euros le mètre carré selon les secteurs, le quartier Saint Augustin séduit pour son esprit village et affiche une moyenne de 3366 euros le mètre carré.

Ainsi, pour vivre dans l’havre de paix qu’offre Bordeaux tout en profitant de son attractivité, de nombreux acheteurs préfèrent s’excentrer dans la périphérie de l’hypercentre ou dans la Communauté Urbaine. Le Bouscat est ainsi prisé pour sa proximité avec les grands axes routiers même s’il affiche un prix moyen au mètre carré de 3000 euros tandis que le quartier Saint Jean Belcier, proche de la gare Saint-Jean, propose une moyenne de 2264 euros le mètre carré.